Aa +
Aa
Aa -

Mairie de l'Arbresle > Vivre > Mon cadre de vie > Grands projets > Restructuration des écoles de L'Arbresle

Restructuration des écoles de L'Arbresle

Article de juin 2019

Restructuration des écoles de L’Arbresle : le projet se précise

Devant la progression actuelle et à venir des effectifs scolaires et la nécessité de mettre aux normes d’accessibilité les trois écoles publiques de la commune, un projet de restructuration a émané en 2016 d’une large concertation entre les enseignants, le personnel municipal, les représentants des parents d’élèves et les élus.

Ce projet a été phasé en plusieurs étapes, en priorisant une première intervention à Dolto/Lassagne, justifiée par les urgences identifiées : effectifs surchargés au restaurant scolaire ainsi que dans la cour côté Lassagne, problèmes de sécurité et de circulation de deux bâtiments de l’école Dolto, etc.

Un concours d’architectes a été lancé en septembre 2018. 60 équipes ont répondu et, après plusieurs étapes de sélection, c’est L’Atelier Gallet Architectes (basé à Echalas, près de Givors) qui a été retenu afin de répondre aux objectifs suivants :

  • Extension du restaurant scolaire pour accueillir l’ensemble des élèves des écoles Dolto et Lassagne.
  • Réorganisation et extension de la maternelle Dolto afin d’implanter 3 classes délocalisées à Lassagne, ce qui permettrait d’accueillir des effectifs supplémentaires.
  • Mise en accessibilité complète du site et des bâtiments.

L’Atelier Gallet Architectes a déjà participé à plusieurs projets de restructuration d’équipements publics. L’agence a également remporté de nombreux prix comme le concours national d'architecture “Les Lauriers de la construction bois” en 2011.

La mise en oeuvre du projet est donc lancée et, après toute une phase de consultation où vous pourrez vous exprimer, les travaux devraient débuter dans le premier trimestre de 2020.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Article de janvier 2019

Zoom sur : le projet de restructuration des écoles de L’Arbresle

La Mairie mène depuis 2016 une réflexion sur le devenir de ses écoles publiques (Dolto, Lassagne, Les Mollières) afin de répondre à plusieurs aspects préoccupants :

  • Un déséquilibre évident entre les effectifs du groupe Dolto/Lassagne (366 enfants) et ceux des Mollières (177 enfants).
  • Des effectifs de restaurant scolaire en hausse et ce dès le plus jeune âge. Une trentaine d’enfants de grande section de l’école Dolto se rendent ainsi au lycée Thimonnier chaque midi faute de capacité d’accueil.
  • Une cour surchargée à Lassagne.
  • La disposition de l’école Dolto, répartie sur deux bâtiments, posant des problèmes de circulation et de sécurité.
  • Le bâtiment de l’école primaire des Mollières non adapté.
  • Les contraintes du Schéma de Cohérence Territorial, document d’urbanisme imposant à la commune de créer davantage de logements, et donc de prévoir une augmentation de la population scolaire.

En juillet 2016, le bureau d’étude Archigram a donc été mandaté pour travailler avec les enseignants, le personnel municipal, les représentants des parents d'élèves et les élus pour aboutir, à l’issue d’une large concertation, à un projet permettant de répondre à ces nombreux enjeux d’avenir.

Le projet global ainsi établi représente un budget conséquent que la commune ne peut pas
supporter en une seule fois. C’est pourquoi il a été acté de le phaser en priorisant une première intervention à Dolto/Lassagne, justifiée par les urgences identifiées, avant de
lancer dans un second temps un vaste chantier sur l’école primaire Les Mollières.

La première phase a été présentée en conseil municipal du 24 septembre afin de lancer un concours d’architecte pour répondre aux objectifs suivants :

  • Extension du restaurant scolaire permettant d’accueillir l’ensemble des élèves des écoles Dolto et Lassagne sur le restaurant scolaire du site ;
  • Réorganisation avec extension de la maternelle Dolto pour implanter 3 classes aujourd’hui délocalisées sur le bâtiment élémentaire Lassagne ; espace ainsi libéré pour accueillir à Lassagne des effectifs primaires supplémentaires ;
  • Mise en accessibilité complète du site et des bâtiments pour répondre aux obligations réglementaires.

Sur les 60 équipes ayant participé à ce concours, 3 ont été retenues sur leurs esquisses et leurs références sur des opérations équivalentes. Ces 3 équipes travaillent désormais sur un projet plus détaillé qu’elles présenteront en mars 2019 au comité technique constitué de professionnels du terrain pour consultation puis au jury de concours, composé d’élus et
de personnalités qualifiées (représentants du CAUE, de l’Ordre des Architectes et de la Fédération CINOV*), pour délibération.
Cette délibération donnera le départ de la mise en oeuvre du projet avec, bien sûr, toute une phase de consultation où les acteurs concernés, et notamment les parents, pourront s'exprimer.

« De nombreux défis nous attendent avec ce projet, dont nous vous tiendrons informés au fur et à mesure de l’avancée. Respecter les délais et l’enveloppe budgétaire évidemment. Mais surtout, prendre en compte les aspects sécurité, et minimiser les désagréments d’un chantier en site occupé par des enfants. Nous avons évidemment souligné ceci dans le cahier des charges.

Ce projet d’envergure représente une majeure partie de la prospective budgétaire pour le mandat à venir (2020-2026).
Mais notre équipe a toujours souhaité mettre la priorité sur tout ce qui concerne les enfants et la jeunesse.

Travailler dans des conditions correctes, avec des équipements adéquats, est le meilleur garant de leur réussite future. »

Pierre-Jean Zannettacci, Maire de L'Arbresle.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Calendrier prévisionnel
• Mars 2019 : rendu des projets détaillés et choix
• Avril 2019 : dépôt du permis de construire
• D’ici à la fin de l’été 2019 : obtention des autorisations
• Dernier trimestre 2019 : dossier de consultation
• Début 2020 : début des travaux souhaité

* Fédération des syndicats des métiers de la prestation intellectuelle, du conseil, de l’ingénierie et du numérique